MargotoAustralia

mercredi 13 septembre 2017

Happy birthday Australia : 2 mois que je suis chez toi!

!Warning! 



Pour ce post, pas d’incroyables photos à vous montrer (hé oui, la mi-smestre arrivant, j’ai moins de temps pour aller crapahuter dans les montagnes et je dois un tout petit peu plus fréquenter la bibliothèque de l’uni). Voici donc un petit bilan de ma nouvelle routine et de mes premières impressions après ces deux mois en terres australiennes! 

A quoi ressemble ma semaine-type?


En ce qui concerne mon emploi du temps universitaire, j’ai cours le lundi et le mardi toute la journée à l’uni et…c’est tout! Le reste de la semaine, je suis libre!



Pour ne pas tomber dans l’oisiveté, je me suis investie dans plusieurs activités!


Le mercredi je travaille dans une boulangerie pour me faire un petit peu d’argent. Au début c’était un peu difficile de comprendre les commandes des clients et de me repérer parmi les dizaines de différents pains et patisseries mais mes collègues sont très sympas et très patients avec moi donc je compter sur leur aide si je suis un peu perdue!

En plus de ce boulot étudiant je donne aussi des cours de français à deux « seniors ». L’une des mes élèves est une dame de cinquante ans qui a appris le français en Australie lorsqu’elle était à l’école et souhaite entretenir ses acquis. Mon travail consiste donc uniquement à lui faire la conversation, ce qui n’est pas trop fatiguant! 
Mon deuxième élève est un monsieur de soixante ans qui vient de Liban. Lui aussi a appris le français durant son enfance et souhaite continuer à pratiquer. Je lui donne donc des leçons de conversation une fois par semaine autours d’un resto qu’il me paye (en plus de mon salaire pour les cours de français), ce qui est plutôt sympa!

En dehors de ces activités scolaires et professionnelles je continue mon bénévolat dans le restaurant coopératif de l’université le jeudi midi. 

Même si mes sorties dans la nature se font plus rares, je continue de fréquenter le club de rando. Il y a deux semaines je suis par exemple partie à la journée escalader le Mont Macedon (une petite colline de 615m d’altitude située au Nord de Melbourne). Malheureusement la météo n’était pas au rendez-vous. Le temps était si mauvais qu’on a eu de la neige en haut du sommet! Etrange expérience que de porter une écharpe, des gants et de voir les flocons pointer leur nez 27 août!





Il y a quelques jours (le week-end du 9/10 septembre) j’ai eu l’occasion de refaire cette balade car, apprenant que je m’étais rendu au Mont Macedon avec le club de rando, certains de mes amis internationaux qui habitent à Melbourne depuis plusieurs années m’ont demandé si je pouvais les emmener là-bas et leur servir de guide! Moi la petite française fraichement débarquée d’Europe j’ai donc conduit une petite troupe d’étudiantes d’origine chinoise en excursion au Mont Macedon! Le temps était cette-fois beaucoup plu clément et nous avons pu profiter des doux rayons du soleil. 
De retour à Melbourne à la fin de la journée, j’ai emmené mes amies dans une crêperie française. Elles étaient toutes excitées à l’idée de m’entendre parler en français avec les serveurs et de manger « à la française ». A la fin de notre repas elles m’ont dit qu’elles avaient eu l’immersion d’être dans un film le temps d’un diner. C’est drôle de voir combien la France suscite des fantasmes chez nos amis internationaux!!!







Quel temps fait-il à Melbourne?

Vous imaginez surement qu’en Australie il fait une chaleur torride, que le soleil brille de mille feux tous les jours, que les gens sont en tong et en tee-shirt dans la rue et que c’est l’été toute l’année? Hé bien non! Certaines partie de l’Australie correspondent en effet à ce cliché (notamment Sydney ou les territoires du Nord de l’Australie) mais en ce qui concerne Melbourne, les choses sont très différentes. Le matin le temps est souvent très ensoleillé mais au cours de la journée, les nuages envahissent le ciel et chaque jour nous avons le droit à de petites averses accompagnées de fortes bourrasques. En fait, comme j’aime à le dire, Melbourne c’est un peu la Bretagne de l’Australie : il faut toujours avoir son K-way sur soi et être prêt à affronter plusieurs météos dans une seule journée (Melbourne est surnommé la ville « aux quatre saison dans une même journée »).

Comment sont les gens à Melbourne?

Avant d’arriver en Australie, on m’avait dit que Melbourne était la ville la plus européenne d’Australie. Après y avoir vécu quelques mois, je dirais plutôt que Melbourne est une ville à forte coloration asiatique!! En effet, beaucoup d’étudiantq chinois ou du sud de l’Asie viennent faire leurs études en Australie ce qui fait que quand vous marchez dans la rue, vous voyez presque plus de personnes asiatiques que de personnes « australiennes » (encore qu’il est difficile de définir ce qu’est une personne australienne car l’Australie est un pays très multiculturel où la plupart des habitants ont des origines étrangères). 

Funny facts about the Australian way of life

L’Australie est un pays très occidental. S’il est vrai que les chocs culturels ne sont pas légion il est pourtant possible de relever quelques petits détails qui diffèrent de nos coutumes françaises!

Ici les gens sont par exemple très respectueux des règles. Il est obligatoire de porter un casque lorsqu’on se déplace à vélo, sous peine de recevoir une amende si l‘on rencontre la police. 

De même, impossible de traverser lorsque lorsque le feu des piétons est rouge car si la police est dans les parages, vous êtes bons pour une amende de 200$ (ce qui fait un peu mal au porte-monnaie)!

Autre règle assez bizarre : quand le tramway s’arrête à un arrêt et que les portes s’ouvrent, tous les vélos doivent s’arrêter afin de laisser les piétons traverser la bande cyclable et rejoindre le trottoir. Un des mes amis qui ignorait cette règle s’est fait sévèrement interpellé par un conducteur de tram qui a ouvert sa fenêtre et lui a passé un petit savon!

Et enfin, last but not least : quand vous vous rendez au supermarché ou dans n’importe quel magasin, les gens vous demandent comment vous allez (la question phare étant : Hi! How are you going?). La première fois, cela m’a fait assez bizarre qu’une personne que je ne connaisse pas m’interpelle dans un magasin et me demande comment j’allais, car pour moi cette question fait appel à votre vie privée. Toutefois j’ai vite compris qu’en fait le fameux « How are you going? » est plutôt un automatisme vide de sens qui sert juste à démarrer un échange avec le client et n’attend pas vraiment de réponse. 

Petit aperçu de mon expérience sur le marché du travail australien

En Australie quasiment tous les étudiants travaillent en dehors de l’université car les frais de scolarité sont très élevés. Comparé à la France, il est très facile de trouver un petit job. La preuve en est : il m’a suffi de déposer une dizaine de CV dans les commerces autours de chez moi pour trouver un petit boulot alors même que je n’avais aucun réseau, que mon anglais est très chaotique et que je n’étais disponible qu’un jour par semaine pour travailler! Je suis sure que pareil opportunité ne se serait jamais présentée en France! 
Je ne sais pas si tous les patrons australiens sont comme le mien mais en tout cas ma patronne est très sympa et super à l’écoute de ses employés. Rien à voir avec les échanges très formelles et très hiérarchiques qui caractérisent les relations patrons/employés en France. Ici j’appelle ma patronne par mon prénom et je peux lui passer un coup de fil sur son portable si j’ai le moindre problème pour remplir les papiers administratifs liés à mon travail.

5 commentaires:

  1. Merci Margot ! Mais si , il y a quand même des photos sympas!
    bonne continuation ma fille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci papa! Oui, j'ai quand même essayer d'illustrer le tout ;)

      Supprimer
  2. Super d'avoir de tes nouvelles ! Les photos sont très sympas (big up à la photo devant la croix !) et c'est vraiment super d'avoir trouvé autant d'activités annexes qui semblent te plaire (n'est-ce pas stylé de mettre sur ton CV: boulangerie australienne ? :P)
    Toutes mes condoléances pour le temps, au moins tu ne dois pas trop être dépaysées :D (ce sera la même chose à Santa Cruz on sera en communion de temps ^^).
    Juste pour savoir, l'amende de 200$ c'est du vécu ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Unkown! Merci pour ces chouettes réactions! Oui, je vais pouvoir orner mon CV de mes expériences australiennes et lui donner un petit air exotique! Ca va, le temps ne me dérange pas trop (ça me rappelle ma chère Bretagne) même si c'est vrai que j'ai hâte que l'hiver laisse place au printemps! (nop, je n'ai pas encore expérimenté l'amende, je touche du bois :p )

      Supprimer
    2. (oups google ne m'a pas enregistré ^^)

      Supprimer